Comptons-nous !

L’OPP en 3 étapes

1 Adresser votre demande au RNCAP qui créera votre « page » sur la plateforme

2 Compléter votre page en ligne. Le RNCAP est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions

3 Mettre à jour votre page lors de l’évolution de votre structure

Voilà, c’est tout !

Dès lors, chacun pourra situer sa structure parmi les autres, réaliser des analyses sur la base de données concrètes et sérieuses et sera ainsi mieux outillé pour défendre ses projets avec ses partenaires et ses financeurs.

L’OPP permettra aussi au RNCAP de faire remonter aux instances nationales, la place et le poids des arts de la parole dans notre environnement culturel, une étape importante et obligatoire pour la reconnaissance de notre discipline !

COMPTONS-NOUS ! pour développer les Arts de la Parole et les promouvoir
Car le manque de données culturelles, économiques, territoriales sur le travail effectué par les opérateurs et les acteurs du conte nous empêche de partager visions, analyses et solutions.

COMMENT ? En participant à l’OPP (Observation Participative et Partagée) mené par le RNCAP dès ce printemps
Une démarche participative basée sur l’échange permettant d’avoir une vision claire et globale de notre secteur mais aussi de le situer parmi les autres secteurs culturels.

L’OPP, QU’ÈS ACÓ ?
L’OPP est un processus continu, basé sur l’implication des structures, adhérentes ou non du réseau, réalisé via une plateforme web mutualisée (GIMIC).

POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS
Élaboré à l’origine par la FEDELIMA (musiques actuelles) en 2000, l’OPP est maintenant reprise par nombre de réseaux comme la fédération des arts de la rue, THEMAA, la marionnette et le théâtre d’objets, Musiques et Danses traditionnelles par exemple.

L’OPP bénéficie d’un questionnaire « tronc commun » élaboré et affiné depuis plus de 15 ans par les structures participantes. Ce questionnaire, contient des dizaines d’entrées en fonction de la structure du répondant. Par contre, plus la structure est petite, plus le questionnaire est simple. Il est développé sous un logiciel spécifique, GIMIC, qui permet un balayage très large, favorisant les recoupements transversaux et transdisciplinaires. Sa configuration autorise également une réactualisation permanente des données collectées.

POUR EN SAVOIR ENCORE UN PEU PLUS

Préambule
Les dispositifs d’observation ont longtemps été pensés dans une logique de subordination avec d’une part l’enquêté et d’autre part l’enquêteur. Cette méthode de simple transfert ascendant d’informations cantonne les personnes ou structures enquêtées dans un processus passif ou faussement actif : sans que soit posé explicitement le sens profond du traitement des informations recueillies. L’enquêté est invité à transmettre l’information, sans être associé, en amont à l’élaboration de l’enquête, ni ultérieurement à son traitement.

L’OPP, l’Observation Participative et Partagée, propose de rééquilibrer les intérêts respectifs de ses différents acteurs, en invitant les enquêtés à participer au processus, en les plaçant au centre du dispositif, sans pour autant exclure leur environnement institutionnel et politique.

• L’observation est une méthode d’investigation empruntée aux sciences physiques et naturelles, transposée aux sciences humaines et sociales. Elle consiste à recueillir des informations sur les agents sociaux en « captant » leurs comportements et leurs propos. La finalité initiale de l’observation restant la connaissance d’un environnement (puis, après l’analyse des informa-tions recueillies, de porter des diagnostics, analyses, évaluer, aider à la décision, etc…)

• Participative de part : L’implication des enquêtés, L’animation du dispositif et l’accompagnement des enquêtés par l’opérateur de l’OPP

• Partagée entre Les organisations et leurs membres et les partenaires institutionnels et/ou professionnels

• Le 4ème « P » : Observation Participative, Partagée et Pérenne [OPPP] car chacun peut sans cesse avoir accès à ses données, les réactualiser pour tout ou partie.

L’intérêt est notamment d’avoir des données permettant de :
• Permettre à chacun de situer sa structure parmi les autres
• Réaliser des analyses de notre secteur et disposer de données concrètes, sérieuses à partager avec les partenaires et financeurs de notre secteur.
• Situer notre secteur par rapport à tous les autres secteurs utilisant cette méthode d’observation (Musiques actuelles, marionnette et théâtre d’objets, Arts de la Rue, Musiques et Danses traditionnelles par exemple)

Le RNCAP est adhérent à l’Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles (UFISC www.ufisc.org)

symboles-rncap6

Pour en savoir vraiment plus sur l’OPP :

http://www.ufisc.org/mutualisation/observation-participative-et-partagee.html

Pour télécharger les règles méthodologiques et les principes fondamentaux de l’OPP

http://www.la-fedurok.org/rubrique.php?id_rubrique=127&id_sous_rubrique=128

Style Switcher

Layout options
  • Boxed Layout
  • Full Width Layout
Header options
Accent Color Examples
Background Examples (boxed-only)
  • detailed
  • pixels
  • diagonal-noise
  • swoosh_bw
  • swoosh_colour
  • beach
  • sundown
View all options →