comptons-nous !

COMPTONS-NOUS !  Pour peser ensemble dans le paysage culturel.

Pour promouvoir les Arts de la parole auprès des institutions, nous avons besoin de données culturelles, économiques, sociales, géographiques et pourvoir analyser la pratique et ses points forts. En France, le conte, ça compte ! En tous lieux (bibliothèque, scène nationale, salle des fêtes, en balade contée…) et en toutes saisons. Nous sommes presque sûr qu’il n’y a pas un jour sans conte en France.

Comment? En participant à l’Observation Participative et Partagée (OPP) menée par le RNCAP depuis 2017

Une démarche participative basée sur l’échange permettant d’avoir une vision claire et globale de notre secteur. D’en connaître les forces et les faiblesses, mais aussi de le situer parmi les autres secteurs culturels.

L’Observation participative et partagée (OPP) : Un questionnaire simple, des résultats parlants… et partagés !

L’OPP est une méthode d’observation continu pouvant être mis à jour régulièrement. Elle est basée sur l’implication volontaire des structures, adhérentes ou non du réseau. Elle prend la forme d’un questionnaire que nous avons voulu le plus simple possible, réalisé via une plateforme web mutualisée (GIMIC)

L’intérêt est notamment d’avoir des données pour :

  • Permettre à chacun d’inscrire sa structure dans le paysage culturel
  • Réaliser des analyses de notre secteur et disposer de données concrètes, sérieuses à partager avec les partenaires et financeurs de notre secteur.
  • Situer notre secteur par rapport à tous les autres secteurs utilisant cette méthode d’observation (Musiques actuelles, marionnette et théâtre d’objets, Arts de la Rue, Musiques et Danses traditionnelles par exemple)

Objectifs

  • Promouvoir, structurer et professionnaliser la discipline
  • Œuvrer à la reconnaissance du Conte et des Arts de la Parole
  • Donner une visibilité à ces disciplines de la Parole. Elles sont trop peu connues du grand public et pas assez reconnues par les institutions culturelles
  • Collecter régulièrement des éléments d’étude

L’OPP en 3 étapes

 
1  I  Adresser votre demande au RNCAP qui créera votre « page » sur la plateforme
 
2  I  Compléter votre page en ligne. Le RNCAP est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions
 
3  I  Mettre à jour votre page lors de l’évolution de votre structure
 
Voilà, c’est tout !

Pour en savoir plus

Élaboré dès les années 2000 par la FEDELIMA, l’OPP est maintenant reprise par nombre de réseaux adhérents à l’Ufisc comme la RNCAP, la fédération des arts de la rue, THEMAA, la marionnette et le théâtre d’objets, Musiques et Danses traditionnelles par exemple.

L’OPP bénéficie d’un questionnaire « tronc commun » élaboré et affiné depuis plus de 15 ans par les structures participantes. Il est développé sous un logiciel spécifique, GIMIC, qui permet un balayage très large, favorisant les recoupements transversaux et transdisciplinaires. Sa configuration autorise également une réactualisation permanente des données collectées. Plus la structure est petite, plus le questionnaire est simple.

De plus, toutes les données sont confidentielles et anonymisées ; il s’agit d’étudier une discipline artistique et surtout pas de comparer les structures entre elles.

Pour en savoir encore un peu plus

Préambule
Les dispositifs d’observation ont longtemps été pensés dans une logique de subordination avec d’une part l’enquêté et d’autre part l’enquêteur. L’enquêté est invité à transmettre l’information, sans être associé, en amont à l’élaboration de l’enquête, ni ultérieurement à son traitement.

L’OPP, l’Observation Participative et Partagée, propose de rééquilibrer ce rapport en invitant les enquêtés à participer au processus, en les plaçant au centre du dispositif, sans pour autant exclure leur environnement institutionnel et politique.

  • L’observation est une méthode d’investigation empruntée aux sciences physiques et naturelles, transposée aux sciences humaines et sociales. Elle consiste à recueillir des informations sur les agents sociaux en « captant » leurs comportements et leurs propos
  • Participative de part : L’implication des enquêtés, L’animation du dispositif et l’accompagnement des enquêtés par l’opérateur de l’OPP
  • Partagée entre Les organisations et leurs membres et les partenaires institutionnels et/ou professionnels
  • Le 4ème « P » : Observation Participative, Partagée et Pérenne [OPPP] car chacun peut sans cesse avoir accès à ses données, les réactualiser pour tout ou partie.