Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

Le Ministère de la Culture a suggéré au RNCAP d’élaborer un glossaire propre à l’Art de Conter. Pour aboutir, le Conseil d’Administration a imaginé mettre en ligne sur son blog, un mot chaque semaine de 2024, et ouvrir les commentaires afin que chacun, chacune donne sa définition de ce mot, au regard de l’Art de Conter.

Voici un 9ème mot à définir :

présence

Un commentaire sur “Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

  1. Gilbert Chevelu says:

    Le conte se pratiquant généralement en spectacle vivant et sans quatrième mur, il y a une communication directe entre conteur et spectateurs. C’est pour cette communication que la présence est importante. L’esprit du conteur doit être avec son public, en permanence : pas dans son histoire, pas dans ses pensées, pas dans son interprétation, mais avec le public, à l’instant présent.
    On peut bien sûr jouer un souvenir, mais cela reste ponctuel, et la présence durant l’interprétation est importante pour la communion avec les spectateurs. Cela va au delà de la simple gestion du regard et de la posture : c’est une attitude mentale qui fait que l’on vit réellement dans l’instant avec le public. Maintenir une présence permanente est en général très fatiguant pour l’interprète…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *