Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

Le Ministère de la Culture a suggéré au RNCAP d’élaborer un glossaire propre à l’Art de Conter. Pour aboutir, le Conseil d’Administration a imaginé mettre en ligne sur son blog, un mot chaque semaine de 2024, et ouvrir les commentaires afin que chacun, chacune donne sa définition de ce mot, au regard de l’Art de Conter.

Voici un autre mot à définir :

énergie

Un commentaire sur “Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

  1. Gilbert Chevelu says:

    Durant l’interprétation, l’énergie peut être vocale (intensité de ton, de volume, de débit) ou corporelle (geste, posture, déplacement, intensité musculaire).
    C’est une méthode pour exprimer ce qui se passe dans l’histoire, mais aussi pour faire passer le charisme du conteur.
    On peut également soutenir l’énergie par l’éclairage et la musique, si on dispose de ces éléments.
    L’énergie gagne à varier, durant le conte : avoir beaucoup d’énergie tout le temps est fatiguant pour le public.
    A l’inverse, mettre peu d’énergie peut créer un moment de relaxation, mais n’en mettre jamais fait baisser l’intérêt du récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *