Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

Le Ministère de la Culture a suggéré au RNCAP d’élaborer un glossaire propre à l’Art de Conter. Pour aboutir, le Conseil d’Administration a imaginé mettre en ligne sur son blog, un mot chaque semaine de 2024, et ouvrir les commentaires afin que chacun, chacune donne sa définition de ce mot, au regard de l’Art de Conter.

Voici un autre mot à définir :

imaginaire

Un commentaire sur “Elaborons ensemble le glossaire de l’Art de Conter, de la perspective des structures qui oeuvrent à sa reconnaissance…

  1. Gilbert Chevelu says:

    Imaginaire
    Le processus entier du conte est basé sur l’imaginaire du spectateur :
    Le conteur dit quelques mots (le roi sort de son château), et le spectateur s’en empare, et construit des images détaillées (de roi sortant d’un château) à partir de ces mots et de son propre imaginaire.
    Le conteur est donc un aiguillon qui fait travailler l’imagination du spectateur, pour créer une histoire « imaginaire ».
    On peut aussi poser le mot « imaginaire » comme étant le pendant du mot « réel ».
    Mais cela nous ferais entrer dans le débat sur la nature de la réalité, ce qui sortirais certainement du cadre du conte.
    On peut cependant garder une chose de ce débat : comme toute œuvre de fiction, le conte va susciter des émotions et des prises de conscience dans le public.
    Mais même si le contenu du conte est imaginaire, l’émotion et la prise de conscience sont réelles pour le spectateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *